31 juillet 2013

Guerre et Paix: les fausses jumelles!

« Guerre et paix » ! Tout comme le titre donné par Léon Tolstoï à son roman publié, en 1825 et en 1869, deux jeunes mondoblogueurs ont trouvé utile d’égarer quelques-unes de leurs idées sur la vie de ces jumelles au destin opposé nommées « la guerre et la paix », qu’ils caractérisent de « fausses jumelles ».

Loin, de présenter comme Léon Tolstoï un aspect fataliste à la très chère jumelle « guerre » qui visiblement semble inoffensive, attirante mais très cruelle une fois qu’on la provoque,  les deux mondoblogueurs, quoique n’étant pas des sadiques, pensent quand même qu’il est important à tout individu d’asphyxier la très chère jumelle guerre dès son sommeil pour éviter les souffrances et conséquences qu’elle engendre une fois réveillée. Car selon eux, c’est justement ce courage qui manque le plus souvent, à tous ceux qui n’ont jamais résisté aux propositions diaprées aux couleurs de l’égoïsme, de la recherche du pouvoir, de l’envie de dominer et autres maux de « dame guerre ».

Mais en fait, que dit réellement Léon Tolstoï ?

« Guerre et Paix » ! Mots très courts mais complexes dans leur cohabitation avec l’humain. Ces deux termes s’enchevêtrent dans une dialectique infernale et mettent perpétuellement en défi le genre humain face à sa complexité et son ambivalence. La complexité de l’homme réside en effet, dans le fait qu’il est difficile de le connaître. Et cette connaissance, s’il y a lieu, ne peut être que partielle. Quant à son ambivalence, l’homme est à la fois lui-même et son contraire. Il est à la fois Caïn et Abel. Cela se manifeste dans ses humeurs et actes. Malgré une tentative de protection de ces deux caractères par le désir de créer l’État, l’humanité reste inefficace pour créer et garantir sa paix perpétuelle qui pourtant lui sera salvatrice. Pour Tolstoï, les véritables explications de la guerre sont inaccessibles à l’entendement humain et la guerre est ainsi inéluctable.

Que dire, alors, à propos de la théorie de Tolstoï ?

Même si on reconnait à la guerre sa complexité tout comme à l’Homme, il faut toutefois, dire qu’elle peut être mis hors d’état de nuire, pour peu qu’elle ne soit pas invitée à franchir les frontières des hommes conscients, voulant cheminer qu’avec la très adorable jumelle dame paix !  Difficile sera ce voyage aux côtés de dame paix, tout en évitant l’ombre de dame guerre. Mais, en fait, elle n’est pas chose impossible. Même si « la paix est un rêve suspendu » comme le dira l’ancien Secrétaire Général de l’ONU, Kofi Annan,  il n’en demeure pas moins que ce rêve peut être transformé en réalité grâce à l’action. Et oui !! Comme le dira Robert Charbonneau « seule l’action donne la paix ».

La guerre n’est elle pas la résultante de la cruauté du genre humain ?

Il n’y a plus besoin de démontrer que la guerre n’est que destructrice. Elle éprouve l’ingéniosité de l’homme et le réduit à son état le plus animalier. Celui qui était bon devient mauvais. Il ignore tous liens et ressemblances avec son prochain. Les deux guerres mondiales ont fait perdre à l’humanité des milliers de vies humaines, des économies entières… Le Japon malgré sa troisième place économique mondiale aujourd’hui, est encore sous le choc de ces guerres et précisément sous la Seconde de 1939-1945 (Hiroshima et Nagasaki). Aussi, l’expérience de la guerre civile en Sierra Leone, en RDC et au Liberia prouve à suffisance la cruauté de l’homme. Des enfants-soldats pouvaient tuer leur propre parent, sans s’en rendre compte. D’autres encore, à cause des préjugés et des complexes d’infériorités et de supériorités entre race, font de la guerre leur idole. Mais comment juger l’autre, justement quand on ignore tout de lui ? Aller à la rencontre de l’autre sera ainsi un autre moyen d’éviter la guerre mais plutôt d’inviter la paix. Effectivement, « on ne juge pas un livre, à cause de sa couverture ». Il faut le parcourir, le lire, détecter les secrets qui y sont cachés pour lui donner une appréciation. Sans cela, l’homme continuera de rester un loup pour son prochain.

Chose bizarre, malgré les conséquences alarmantes qu’entraîne la guerre, tristement, l’être humain dans sa lâcheté s’entiche de dame guerre dans l’aveuglette. L’amour rend aveugle dira t-on ! Drôle d’amour n’est ce pas ?  Les plus récentes guerres au Mali et en Centrafrique, et la menace de guerre civile en Égypte, doivent faire interroger les défenseurs de la satisfaction des besoins de l’homme à tout prix. Elles doivent aussi interpeller la conscience des fabricants d’armes. Ceux-là même, qui par leur investissement dans la fabrication d’armes, peuvent avec cet investissement contribuer à apporter la paix. Car ils pourront lutter de ce fait contre la pauvreté et assurer le bien-être de tous. Les Élus doivent, par ailleurs, travailler de bonne foi pour freiner des désirs de violence et mouvements de contestation venant de leurs peuples.

De la religion à la paix quel lien établir?

crédit photo:khi-coaching.com
Crédit photo: khi-coaching.com

« Il n’y a pas de chemin pour la paix, la paix est le chemin », dira Gandhi. Comme Gandhi à travers cette citation et son existence exemplaire, l’Islam en tant que religion prône la paix. Lorsqu’en 622 de l’ère chrétienne, le Prophète Muhammad en arrivant à Médine (ville d’Arabie Saoudite), affirma: « Ô vous les gens, répandez la Paix… » Mais aussi, il affirma ceci:

« Celui qui opprime un citoyen
non musulman, qui lui retire ses droits,
exige de lui plus qu’il ne peut supporter,
et qui le contraint à une quelconque
concession, je serai le défenseur de cet
opprimé le jour du jugement dernier »

Chez les chrétiens, il sera écrit dans Mathieu 5:9 «  Heureux ceux qui font œuvre de paix: ils seront appelés fils de Dieu » et dans PS 34:15 « Évites le mal, agis bien, recherche la paix et poursuis-la ».

Le Célèbre Tibétain Dalaï Lama ajoutera, « le désarmement extérieur passe par le désarment intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi ». Un surf rapide sur les vagues musulmanes, à celles bouddhistes pour accoster sur les plages chrétiennes, dégage que la recherche de la paix n’est juste qu’une conviction personnelle d’abord avant d’être collective. Il n’y a donc pas de solution à la Paix mais la Paix c’est la solution comme le dira un grand homme. Et ceci demande l’implication de chacun pour l’instauration de la paix dans les communautés, en tout temps et en tout lieu. La PAIX, n’est elle pas avant tout un comportement de vie ?

Salam Aleikoum « Paix soit avec vous tous » chers lecteurs.

Article  co-écrit par le Guinéen KABA Madigbè Bintoula et la Togolaise Nora NOVIEKOU 

Mercredi 31  Juillet 2013 !

Partagez

Commentaires

michouthe
Répondre

Autant vous le dire tout de suite, votre texte est beau, très beau par sa douceur. L'humanité n’arrêtera d'aspirer à plus de paix. Merci pour ce beau billet en ces temps de trouble dans le monde.

Nora
Répondre

Merci à toi Michel pour l'avoir lu! Et disons grand MERCI à Kaba pour l'initiative!!!!

Fofana Baba Idriss
Répondre

C'est excellent comme boulot abattu par Nora et Kaba. En fait, ce qui me touche le plus, à travers ce billet, c'est la partie qui nous fait le plus prendre conscience des bienfaits de la paix et du danger des armes. Si je dois aller dans le sens de votre rapprochement sur les jumelles ( Guerre et Paix), je ne serai pas plus long en disant que c'est comme (l'amour et la haine)... Que preferez-vous?

Nora
Répondre

Merci FBI! yes! tu as raison! entre l'amour et la haine quoi choisir?!!!! C'est vrai que cela semble parfois inévitable mais il me semble que même si la colère, la haine, tente de frapper à notre porte, il nous faut faire le bon choix de ne pas leur permettre de s'installer en nous! Paix à tous et à toutes

Malick Evariste T.
Répondre

"L'homme est à la fois Caïn et Abel."
C'est inquiétant, mais c'est vrai. Et c'est pour cela que la poursuite de la paix est un choix conscient, doublé d'une action soutenue. Il faut pratiquement se surveiller soi-même. Nous choisissons ainsi de promouvoir l'Abel en nous. Mais sachons qu'il y en a d'autres qui préfèrent le Caïn. Mais comment les stopper? Faudra-t-il alors mener une guerre sans merci contre la guerre ? Comment mettre fin à un groupe comme Boko-Haram (par exemple) sans mener une guerre ? Gandhi dira que la paix est le seul chemin. Mais confronter la haine avec l’amour est une tâche supérieure à l’être humain. Voilà pourquoi de nous jours nous avons l’impression qu’il faut aller en guerre pour s’assurer la paix.

Nora
Répondre

Totaly agree with you brother! Comme tu l'as si bien décliné, ça semble difficile mais pas impossible! Il y a le bien et le mal, mais il nous faut choisir le bien pour que la vie soit plus facile! Et ce qui est encore intéressant là, c'est que nous sommes dotés d'une raison qui nous met au dessus de l'animal et c'est pour ça que nous savons qu'entre le mal et le bien il faut choisir le bien. Ceci étant dit, il nous faut continuellement autour de nous faire le bien et instaurer la paix afin d'éviter que demain les gens ne se transforment en de mauvaises personnes pensant toujours au mal. Puisqu'en réalité, ils essaient de passer indirectement un message de frustration.

Si je prends le cas de Boko-Haram, c'est vrai que c'est dommage d'avoir parmi l'humanité des groupes comme cela! Mais comment évitez tout ceci? Je ne crois pas que Boko-Harem était aussi fort dans le temps que maintenant! Ce qui voudra dire, si des mesures d'étouffement étaient prises au départ on n'aurait pas ce que nous avons aujourd'hui. Aussi n'oublions pas que dans le fond ce sont des frustrés de l'éducation qui pensent que l'école occidentale n'est pas bon, d'où la signification même de leur nom. La plupart de Boko Harem, sont ceux là qui ont abandonné l'école, du coup ils pensent que s'il n y avait pas eu l'école "du blanc" ils auraient mieux évolués. C'est dommage que Boko-Haram soit transformé en ce que j'appelle monstre aujourd'hui, mais ceci veut dire qu'il faut que les gouvernants lutter pour éviter ces genre de dérives en créant très tôt un atmosphère inclusive et en asphyxiant très vite les esprits de guerre dans certaines personnes.

C'est comme vous mettez du lait sur le feu, si vous ne le surveillez pas, c'est certain qu'il déborde. D'une manière globale le travail est lourd, mais pas impossible! Au tant que cela dépend de nous semons chaque jour que Dieu fait des graines de paix dans les cœurs, nous aurons ainsi fait notre part! Évitons surtout les frustrations qui poussent les offensés à devenir agressifs, méchants, etc!

Je nous invite donc à repenser nos comportements, nos propos, nos gestes envers autrui! Ne nous disons pas sur le champ que X ou Y est agressif, bizarre, négatif, mais cherchons d'abord à savoir pourquoi il est comme cela. C'est une question de cause à effet. Mais malheureusement c'est ce que nous ne faisons pas et nous rentrons en guerre sans comprendre le pourquoi des situations. Dans nos maisons, dans nos familles, dans nos services, tâchons toujours de faire la paix avec les gens et aussi de chercher à comprendre avant de juger et ceci nous épargnera de beaucoup de conflits inutiles.

Pour finir retenons ceci "ne fait pas à l'autre, ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse". Bonne journée à toutes et à tous

A toi très cher Malick, merci pour ta contribution! Noritures te réserve un cadeau spécial pour le prochain commentaire!!!

voiture occasion
Répondre

Cet article est trés complet merci

Nora
Répondre

Merciiiii Elodie

Josianekouagheu
Répondre

Et moi, je salue cette merveilleuse idée de co-écriture sur un thème aussi actuel. En tout cas, j'ai adoré le billet et j'ai compris pourquoi « le désarmement extérieur passe par le désarment intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi ». Bravo Kaba et Nora...A bientôt

Nora
Répondre

Merci à toi ma grande! C'est vrai qu'un c'est une lutte perpétuelle, qui demande à être faite chaque jour pour éviter le pire et ainsi de ne pas cohabiter avec la négation que je nomme "la guerre - la colère - la haine - l'envie de nuire etc" Au tant que cela dépend de nous soyons en paix avec tout le monde!!! bonne journée à toi!!

Alimou
Répondre

Message clair découlant d'un texte intense et profond. Big up, Nora et Kaba.

Nora
Répondre

Bonjour Alimou!!! Merci pour ton commentaire! Au plaisir de te revoir par ici!!!

KABA Madigbè
Répondre

Bravo Nora et super travail. En plus du billet, tes commentaires sont riches. Bon, les frères Michel, FBI, Alimou et Malick, et la soeur Josie, Nora a tout dit. Donc, je vous dis seulement: MERCI.

Nora
Répondre

Merci à toi Kaba pour la collaboration

Malick Evariste T.
Répondre

Wao ! Effectivement, comme l’a dit Kaba, j’ai beaucoup aimé le long commentaire de Nora. Ce commentaire nous parle plus directement et plus concrètement que l’article lui-même (no offence !).
Il me dit que chaque individu a une part importante à apporter à la paix global...
Qu'il faut s'attaquer aux causes de la guerre et non à ses effets...
« Ne fais pas à l’autre ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse » : voilà un parfait mot de fin pour un sujet aussi complexe que celui-ci.

Bon, il y a aussi la promesse d’une surprise pour ma prochaine contribution ! C’est peut-être pour cela que j’aime tant ce commentaire. Bien à vous tous ! :-)

Nora
Répondre

haaaaaaaaaa!! Malick tu as relevé le défi!!! Well! Du coup disons que je suis prise à mon propre piège dèèèè
hiihihiihih! Alors parlant de surprise à ta prochaine contribution disons que c'est gagnée sauf que tu sauras de quoi il s'agit qu'une fois rentré à Lomé!!!
Sooooo, wait and see in September!!!!!

nathyk
Répondre

Je salue votre remarquable oeuvre. Je crois en fermement à l'avènement de la paix dans ce monde. L'homme n'aura pas d'autres choix à un moment donné de comprendre qu'il doit avancer et s'améliorer pour assurer sa survie, la vie de ce qui fait de lui un être doté de sens. Bravo encore à Nora et Kaba. Namaste !

Nora
Répondre

Nyokobokkk Nathik!!!! Merci pour ces jolis mots! La Paix, voilà le seul choix censé!!!

cireass
Répondre

Article mûri. Merci à vous, Kaba et Nora !

Nora
Répondre

Merci à toi Diallo pour la lecture!!

Limoune
Répondre

Très beau texte. Un éloge à la paix. Maria Montessori dont je me suis éprise ces derniers temps a travaillé sur l'éducation à la paix et pour elle la paix n'est pas l'absence de guerre ou la fin d'une guerre. Ne pas reconnaitre cette idée c'est tourner le dos au chemin qui nous menera à la vrai paix. "[...] la capacité à reconnaitre que l'autre est à la fois semblable à moi et digne des mêmes égards, et en même temps radicalement différent et digne du même respect, se pose à l'échelle des rapports interindividuels comme à l'échelle des rapports entre les civilisations et les religions." L'éducation et la paix

Nora
Répondre

Miss Limoune, je crois que toi et moi avions un futur billet à produire sur la paix et ceci à publier le 31 Aout date de naissance de Maria Montessori! C'est vraiment profond le message de Maria Montessori, c'est vrai que je travaille depuis maintenant 5 ans dans une structure qui fiat la promotion de la paix, mais j'avoue que je n'ai jamais entendu parlé d'elle! Merci pour cette découverte!! Je viens de trouver cette autre citation venant de sa part "Etablir la paix durablement est le travail de l'éducation. La politique ne peut qu'éviter la guerre"

Limoune
Répondre

Avant d'être dans la paix, Maria était dans l'éducation, (et avant dans la médecine). Son angle d'entrée, c'est l'éducation, comme tu as pu le comprendre. Du coup, c'est peut-être pour ça que tu ne las connaissais pas. Je travaillais il y a deux ans sur des problématiques d'éducation en temps de guerre, ce qui est malheureusement totalement différent de l'éducation à la paix, j'étais à ce moment-là, moi-aussi passé à côté de l'enseignement de M. Montessori.

Nora
Répondre

Certainement c'est à cause de ça que je ne la connaissais pas! Mais sincèrement merci pour cette découverte

Malick Evariste T.
Répondre

Pas étonnant que cette conversation vire vers Maria Montessori et ses travaux sur les enfants, l’éducation et la paix. Merci à toi Limoune pour cette ouverture. Et vivement un billet spécial sur cet angle du sujet. L’éducation chez nous prépare-t-elle activement nos jeunes à être des apôtres de paix ?
Que font des pays comme le Rwanda, le Libéria, la Sierra Léone, l’Angola (qui ont connu des terribles guerres) pour préparer une génération libérée du virus du repli identitaire et de la guerre?...
Bon weekend à tous !

Nora
Répondre

waooooo Malick?!!! Je crois que ce billet on l'écriras avec toi!!!